lundi 22 octobre 2018

Côte californienne - en route vers San Francisco – du 23 septembre au 11 octobre



Notre entrée en Californie se fait par la bourgade de Smith River, du nom d’un jeune aventurier qui a exploré la région il y a fort longtemps : à l’âge où certains d’entre nous commencent à bosser ou vont à la Fac en traînant des pieds, notre ami trappeur Jedediah Smith s’aventurait à travers l’Ouest Américain, à la recherche de fourrure et de gloire. Au cours de trois expéditions, il allait découvrir de nouvelles routes et de nouvelles terres jamais foulées par l’homme blanc : ça vaut bien une rivière à son nom ! L’Histoire raconte qu’il portait de longs cheveux détachés pour cacher des cicatrices laissées par l’attaque d’un ours…

mercredi 3 octobre 2018

Portland et l’Oregon – du 10 au 22 septembre

Après notre entrée mémorable dans l’état par le pont sur la Columbia River, l’étape suivante nous amène à Portland au prix de 90km sur une highway (comprendre "une route principale type route nationale") bien passante mais avec un bas-côté qui la rend acceptable. Ce qui rend l’étape moins acceptable, c’est cette crevaison en début d’étape et cette grosse averse qu’on passera mal abrités sous un arbre maigrichon.
Quand on croise ensuite une cycliste en t-shirt, on se dit que le temps n’est pas si mauvais que cela pour la région…

Une bonne journée qui commence !

vendredi 28 septembre 2018

mercredi 26 septembre 2018

Washington State et Seattle – Back to USA ! – du 2 au 9 septembre


Bulles empruntées à "Astérix et Obélix en Corse", Uderzo et Gosciny 

Avant de rentrer aux USA, il faut déjà sortir du Canada. Le passage de la frontière se fait en bateau à travers le Détroit de Juan de Fuca (du nom du premier européen ayant découvert le détroit), alors les douaniers ne prennent pas de risques, ils vous contrôlent sur le sol canadien, avant de monter dans le bateau, histoire de vous laisser au Canada si votre tête ne leur revient pas !
Pour nous tout se passe bien, le douanier est sympathique et notre visa passe tranquillement. Le processus prend seulement un peu plus de temps car Claire leur fait planter l’informatique avec ses empreintes digitales...